De plus en plus de free-lances gagnent du temps et de l'argent grâce à Lancr

De plus en plus de free-lances gagnent du temps et de l'argent grâce à Lancr

Pour mieux soutenir ces travailleurs indépendants, la start-up anversoise rassemble en une même application les services dont ils ont besoin.

La Belgique compte environ 200.000 travailleurs free-lance, un nombre en constante augmentation. La start-up Lancr s’adresse directement à ceux-ci en leur proposant tout ce dont ils ont besoin pour exercer leurs activités : de la carte de carburant aux assurances, en passant par des logiciels de facturation spécialisés. Cette nouvelle plateforme permet aux free-lances de gagner un temps précieux, tout en étant certains de bénéficier des formules les plus avantageuses.

Le timing du lancement de Lancr ne tient pas du hasard. En effet, le marché du travail free-lance n’a jamais été aussi florissant. Alain Dehaze, directeur belge d’Adecco, le plus grand groupe mondial actif dans le travail intérimaire, prédisait récemment dans le journal De Tijd que l’« économie des applications» aurait encore un impact positif sur le nombre de travailleurs free-lance. Aux Etats-Unis, 30 % de la population active travaille déjà comme free-lance. Sans en être à ce niveau, la Flandre comptait, suivant les chiffres de l’Unizo,  120.000 travailleurs free-lance en 2017. Ceci équivaut à une augmentation de 10 % par rapport aux chiffres 2016. En Belgique, quelque 200.000 personnes travaillent sous ce statut.

Lancr fait partie de l'accélérateur Start it @KBC qui supporte les entreprises innovantes et à fort potentiel de croissance. Maxime De Roeck, CEO de Lancr, a fondé cette start-up avec les deux cofondateurs de Connecting-Expertise, le leader belge des Vendor Management Systems (VMS qui a pour but d’automatiser le recrutement de collaborateurs externes). Leur constat : les free-lances sont non seulement à la recherche de nouvelles missions, mais ont également besoin d’être assistés dans le cadre de leurs achats professionnels. « Les travailleurs free-lances sont des indépendants. Ils doivent donc personnellement s’occuper de leur voiture de société, de leurs assurances ou de leur abonnement télécom… », explique Maxime De Roeck. « Mais ceux-ci ne parviennent souvent pas à bénéficier des mêmes réductions qu’une PME ou un client entreprise. Les free-lances perdent ainsi beaucoup de temps à comparer les produits et les services dont ils ont besoin et paient encore souvent trop cher pour ceux-ci. »

Travail plus efficace et plus rentable
Lancr veut permettre aux travailleurs free-lance de se concentrer sur leur travail en les libérant de ces activités annexes. La start-up a ainsi développé une application spécialisée – sur une seule et même plateforme – sur laquelle sont rassemblés tous les produits et services dont ils ont besoin, comme une carte de carburant spécifique ou un logiciel de facturation pour le remboursement des droits d’auteur.

Dans les prochains mois, Lancr continuera à élargir son offre. La start-up nourrit également des ambitions internationales. « Le travail free-lance devient le nouveau mode de travail », poursuit Maxime De Roeck. « Il s’agit d’une manière flexible de travailler qui correspond davantage à l’évolution de l’économie et à notre façon d’organiser notre temps. Aujourd’hui, en France, la moitié des jeunes diplômés des universités et des hautes écoles opte pour le statut d’indépendant. On voit bien que nous ne sommes encore qu’au commencement d’une longue évolution. Que vous soyez consultant IT à Anvers ou caméraman à New York, Lancr veut vous aider à travailler plus efficacement et de manière plus rentable. 

Les free-lances peuvent télécharger gratuitement l’application sur l’Apple App Store et sur le Google Play Store.

////

À propos de Lancr
Lancr rassemble tout ce dont les travailleurs free-lance ont besoin pour exercer leurs activités : de la carte de carburant aux assurances, en passant par des logiciels de facturation spécialisés. Lancr a été créé par Maxime De Roeck et les fondateurs de Connecting-Expertise, le leader des Vendor Management Systems (VMS qui a pour but d’automatiser le recrutement de collaborateurs externes). La nouvelle start-up est basée à Anvers. L’équipe compte actuellement trois personnes et collabore avec des partenaires renommés comme LeasePlan, Volvo et Fleetpass.

Plus d’informations sur www.lancr.eu.

Contactez-nous
Maxime De Roeck Co-founder & CEO at Lancr
A propos de Start it @KBC

Start it @KBC, la première communauté de start-up de Belgique, soutient et promeut l’entrepreneuriat innovant et évolutif. Pionnier de la scène start-up en Belgique, Start it @KBC veut aussi avoir un impact positif sur l’économie et la société belges.

Chez Start it @KBC, les start-up bénéficient durant trois mois d’un solide programme d’accélération sur mesure. Pendant un an et demi, elles peuvent également compter sur les conseils et l’expertise de mentors, sur un large réseau et sur un espace de coworking. Start it @KBC optimalise continuellement son offre en cocréation avec les start-up.

Start it @KBC stimule en outre la fertilisation croisée (internationale) entre plus de 650 start-up et scale-up, mais aussi avec des investisseurs, des mentors expérimentés, des experts en différents domaines (technologie, ventes, affaires juridiques, marketing, communication…) et d’autres accélérateurs et incubateurs du monde entier. La communauté joue également un rôle d’avant-garde dans le domaine de la diversité et de l’entrepreneuriat féminin.

Start it @KBC mise aussi sur son internationalisation. A côté de ses hubs d’Anvers, Bruxelles, Gand, Hasselt, Louvain et Courtrai, la communauté est également implantée à Budapest et présente à New York. Depuis 2017, Start it @KBC fait partie du Global Accelerator Network (GAN), un réseau mondial qui rassemble 120 accélérateurs. Grâce à cette association, les start-up de la communauté bénéficient d’opportunités supplémentaires à l’étranger et d’avantages auprès de partenaires technologiques, pour plus d’un million de dollars.

Depuis 2017 également, les grandes entreprises ont la possibilité d’incuber et de développer les idées innovantes de leurs propres équipes start-up grâce au Corporate Incubation Program de Start it @KBC. Start it @KBC les aide ainsi à transformer ces idées en opportunités commerciales à part entière. 

Start it @KBC a vu le jour en 2014 comme partenariat entre Accenture, Cronos Groep, Flanders DC, Imec, joyn, KBC, Mobile Vikings, Telenet Kickstart et d’autres partenaires académiques locaux. 

Les start-up peuvent se porter candidates à tout moment de l’année via le site internet www.startit.be. Deux fois par an, les fondateurs des start-up sélectionnées ont la possibilité de défendre leur idée devant un jury professionnel. Les plus convaincants feront partie d’une nouvelle promotion et entameront un nouveau parcours entrepreneurial au sein de la communauté. 

Plus d'infos sur www.startit.be
Pour les logos et les visuels de Start it @KBC : startitkbc.prezly.com/medi
Dossier de presse Start it @KBC

Start it @KBC
Sint-Pietersvliet 7
2000 Antwerpen