La plateforme citoyenne en ligne CitizenLab envahit les Pays-Bas

La plateforme citoyenne en ligne CitizenLab envahit les Pays-Bas

Bruxelles - CitizenLab, la plateforme en ligne pour la démocratie participative, arrive aux Pays-Bas. Durant le premier semestre de 2017, cinq villes et municipalités néerlandaises ont entamé leur collaboration avec la startup belge : La Haye, Enschede, Schiedam, Heusden et Cranendonck. CitizenLab possède à présent 35 villes à son compteur en Belgique et aux Pays-Bas. Et la France et l'Allemagne sont déjà dans sa ligne de mire.

CitizenLab fait partie de l’incubateur Start It @kbc, qui soutient l'entrepreneuriat innovant à fort potentiel. La start-up bruxelloise a démarré fort. L’an dernier, près d’une trentaine de villes en Belgique et cinq premières villes aux Pays-Bas ont commencé à utiliser la plateforme citoyenne en ligne. De grandes villes comme Liège, Mons, Ostende et Hasselt, et de plus petites municipalités comme Kortenberg, Schilde et Marche-en-Famenne utilisent la plateforme pour permettre aux citoyens de participer à la prise de décision locale. A présent, les Pays-Bas découvrent les possibilités de participation numérique.  

Les Pays-Bas : pionniers en matière de participation citoyenne
On entend souvent que les Néerlandais sont plus directs que les Belges, et c’est certainement vrai en terme de participation citoyenne. L'indice de démocratie de The Economist met les Pays-Bas à la 4e place, après les pays scandinaves, tandis que la Belgique occupe seulement la 78e place.

Pour CitizenLab, cette dynamique de croissance n’est donc pas surprenante aux Pays-Bas, selon son PDG et co-fondateur Wietse Van Ransbeeck : “Aux Pays-Bas, il y a une véritable culture de la participation. Le gouvernement néerlandais innove très rapidement en terme de communication. Les autorités locales cherchent constamment des moyens plus efficaces pour communiquer avec leurs citoyens. Par exemple, la quasi-totalité des communes néerlandaises utilisent WhatsApp en tant que canal de communication directe".

Les municipalités néerlandaises comptent désormais sur la technologie innovante de CitizenLab pour mieux comprendre leurs citoyens, mais aussi pour améliorer l'efficacité de leur propre administration.

Et maintenant, La Haye et Enschede
Le mois dernier, CitizenLab a signé un contrat avec La Haye. La capitale administrative de nos voisins souhaite collaborer avec la start-up autour d’un projet sur l’éducation. Enschede a fait appel à CitizenLab pour un projet avec le groupement civil G1000. Heusden souhaite mettre l'accent sur l'interaction avec les citoyens au sujet du développement durable. Les municipalités de Schiedam et Cranendonck veulent utiliser la plateforme CitizenLab pour relever divers défis autour de la planification, les déchets, la santé, etc.

L’ambition de CitizenLab : avoir 20 plateformes citoyennes en ligne aux Pays-Bas d’ici fin 2017. Un dialogue bien avancé est d’ailleurs déjà établi avec un certain nombre d'autres grandes villes.

Un plan de croissance européen
Début 2017, la communauté tech belge a nommé CitizenLab « Jeune start-up de l'année ». Mais la jeune start-up en veut plus ! Après les Pays-Bas, CitizenLab est prêt, grâce à sa plateforme, pour aider à construire des démocraties locales plus fortes en France, en Allemagne et dans d'autres pays européens.

Dossier de presse (photos, logo)

A propos de CitizenLab :
CitizenLab est une start-up Civic Tech, fondée en septembre 2015 à Bruxelles par Wietse Van Ransbeeck (23), Aline Muylaert (23) et Koen Gremmelprez (29). Aujourd'hui, 15 personnes travaillent déjà pour l'entreprise en pleine croissance. Grâce à la plateforme citoyenne CitizenLab, il est facile pour les villes de donner la parole à leurs citoyens sur les questions qui les concernent. Ils peuvent ainsi faire des propositions sur la plateforme, contribuer à d'autres propositions et exprimer leurs préférences en votant pour ou contre.

Actuellement, plus de 35 gouvernements locaux utilisent le logiciel de CitizenLab. Tant dans des petites collectivités (comme Kortenberg, Schilde et Marche-en-Famenne), que dans de grands centres régionaux (comme Hasselt, Ostende, Mons et Liège) et même à une échelle supérieure (Bruxelles, les gouvernements flamand et danois) la plateforme de participation citoyenne est déployée avec succès.

www.citizenlab.be

 

A propos de Start it @KBC

Start it @KBC, la première communauté de start-up de Belgique, soutient et promeut l’entrepreneuriat innovant et évolutif. Pionnier de la scène start-up en Belgique, Start it @KBC veut aussi avoir un impact positif sur l’économie et la société belges.

Chez Start it @KBC, les start-up bénéficient durant trois mois d’un solide programme d’accélération sur mesure. Pendant un an et demi, elles peuvent également compter sur les conseils et l’expertise de mentors, sur un large réseau et sur un espace de coworking. Start it @KBC optimalise continuellement son offre en cocréation avec les start-up.

Start it @KBC stimule en outre la fertilisation croisée (internationale) entre plus de 650 start-up et scale-up, mais aussi avec des investisseurs, des mentors expérimentés, des experts en différents domaines (technologie, ventes, affaires juridiques, marketing, communication…) et d’autres accélérateurs et incubateurs du monde entier. La communauté joue également un rôle d’avant-garde dans le domaine de la diversité et de l’entrepreneuriat féminin.

Start it @KBC mise aussi sur son internationalisation. A côté de ses hubs d’Anvers, Bruxelles, Gand, Hasselt, Louvain et Courtrai, la communauté est également implantée à Budapest et présente à New York. Depuis 2017, Start it @KBC fait partie du Global Accelerator Network (GAN), un réseau mondial qui rassemble 120 accélérateurs. Grâce à cette association, les start-up de la communauté bénéficient d’opportunités supplémentaires à l’étranger et d’avantages auprès de partenaires technologiques, pour plus d’un million de dollars.

Depuis 2017 également, les grandes entreprises ont la possibilité d’incuber et de développer les idées innovantes de leurs propres équipes start-up grâce au Corporate Incubation Program de Start it @KBC. Start it @KBC les aide ainsi à transformer ces idées en opportunités commerciales à part entière. 

Start it @KBC a vu le jour en 2014 comme partenariat entre Accenture, Cronos Groep, Flanders DC, Imec, joyn, KBC, Mobile Vikings, Telenet Kickstart et d’autres partenaires académiques locaux. 

Les start-up peuvent se porter candidates à tout moment de l’année via le site internet www.startit.be. Deux fois par an, les fondateurs des start-up sélectionnées ont la possibilité de défendre leur idée devant un jury professionnel. Les plus convaincants feront partie d’une nouvelle promotion et entameront un nouveau parcours entrepreneurial au sein de la communauté. 

Plus d'infos sur www.startit.be
Pour les logos et les visuels de Start it @KBC : startitkbc.prezly.com/medi
Dossier de presse Start it @KBC

Start it @KBC
Sint-Pietersvliet 7
2000 Antwerpen