La start-up Better démocratise le don grâce à un abonnement philanthropique digital

La start-up Better démocratise le don grâce à un abonnement philanthropique digital

Better donne un nouvel élan à la philanthropie en la rendant accessible aux jeunes actifs

Bruxelles, 23  juin 2022 — Better lance un abonnement digital qui permet à ses utilisateurs de découvrir et de soutenir, chaque mois, une nouvelle association sélectionnée pour eux sur la base de critères exigeants. Dès 5 € par mois, les abonnés participent au changement qu’ils veulent voir dans le monde. En une année, ils découvrent 12 associations qui apportent des solutions concrètes à leurs préoccupations. Better fait partie de l’accélérateur Start it @KBC, le plus vaste réseau de start-up en Belgique.

Une initiation au don taillée sur mesure : Better propose, les abonnés disposent

Les futurs abonnés s'inscrivent sur better-app.org, choisissent les causes qu’ils désirent soutenir (environnement, éducation...) et déterminent le montant de leur engagement mensuel (de 5 à 50 €). Avec des experts, Better constitue sur cette base un répertoire d’associations fiables et réalise, pour chacune de ces associations, une vidéo de présentation. Tous les mois, Better sélectionne pour ses abonnés, de façon personnalisée, l'association qui reçoit l'intégralité de leur don mensuel et leur présente ce choix dans une vidéo de 2 minutes. Les abonnés, s’ils préfèrent, peuvent faire le choix d’une autre association.

Marie Logé et Thomas Carton de Wiart, co-fondateurs de Better
Marie Logé et Thomas Carton de Wiart, co-fondateurs de Better

Better veut montrer qu’un petit montant, donné sur la durée et collectivement, c’est déjà le changement.

« La Belgique compte de plus en plus de petits donateurs », explique Marie Logé, la co-fondatrice de Better, « mais peu de jeunes parmi ceux-ci. Pourquoi ? Les jeunes professionnels (25-45 ans, ndlr) ne sont pas plus égoïstes que leurs aînés. Au contraire, ils sont préoccupés par les défis majeurs de notre société et même désireux de contribuer. Qu’attendent-ils pour se lancer ? Un outil adapté à leur profil et à leurs besoins ! »
Thomas Carton de Wiart, l’autre co-fondateur, poursuit : « Ces jeunes préfèrent répondre à des propositions digitales - la langue qu’ils parlent le mieux -, en images (ils lisent peu) et qui requièrent peu d’efforts (ils ont peu de temps), inspirantes (ils sont idéalistes), collaboratives (ils sont conscients de la force du collectif) et gratifiantes (ils veulent prendre plaisir à faire la différence). C’est précisément l’invitation que leur fait Better. »
Marie Logé : « Donner devrait être simplement enthousiasmant ! Au lieu de focaliser l’attention sur les mauvaises nouvelles et les chiffres alarmants, nous voulons mettre en avant le travail fantastique des acteurs de changement. » ​

Un win-win au profit de la philanthropie

En amenant vers la philanthropie un public jeune désireux de contribuer et en mutualisant des dons réguliers, Better veut offrir aux associations partenaires un gain de visibilité, de ressources, de prévisibilité et de temps. Le résultat ? Une communauté de donateurs réunie autour du plaisir renouvelé de contribuer à une société plus juste, plus verte et plus ouverte et des associations qui reçoivent les moyens de leurs ambitions.

« Better veut démystifier le cliché selon lequel la  philanthropie serait surtout une question de gros montants donnés de temps en temps par sentiment de culpabilité ou d’obligation », déclare Marie Logé. « Elle peut aussi bien être un geste accessible à chacun, qu’on fait par plaisir et inspiration. C’est la mission de Better de rendre ce geste possible. »
« On travaille d’arrache-pied pour grandir », explique Thomas Carton de Wiart, « tout en étant à l’écoute de nos utilisateurs, parce que chaque abonné supplémentaire représente la possibilité pour les associations de mener à bien des projets essentiels à notre société. »

Trois jours après son lancement, la communauté Better comptait déjà 48 membres. Le premier objectif de Better: cinq mille abonnés dans l’année. Le soutien de la Fondation Gingo, issue de la Fondation Degroof Petercam, garantit que les dons effectués via Better vont intégralement aux associations. Parce que Better, comme d’autres associations, dispose d’un fonds en son nom logé à la Fondation Roi Baudoin, les dons sont déductibles à hauteur de 45% à partir de 40 € par an.

Lien vers l'article de blog de Degroof Petercam


Anne-Sophie Jonkers
Anne-Sophie Jonkers Press Relations Start it @KBC

Chronique d’une innovation
En 2016, l’équipe philanthropie de la Banque Degroof Petercam lançait gingo.community, une plateforme destinée à mettre le financement participatif au service de la philanthropie. En 2020, Xavier Van Campenhout et Silvia Steisel entamèrent avec l’aide de Maxence Snoy, de Explorar Studio, une réflexion sur l’évolution de la plateforme et décidèrent de la faire passer au grand public. Suite à leur rencontre bienvenue  avec  jeunes entrepreneurs fermement décidés à mettre la technologie au service de l’impact social et environnemental, gingo.community devenait Better. Aujourd’hui, Better est tout ce qu’une startup peut offrir à la philanthropie.  Thomas Carton de Wiart y apporte 25 années d’expérience en codage et Marie Logé son expertise gagnée dans le lancement de 3 boîtes en Belgique et à l’étranger. Demain, l’abonnement Better sera le premier pas d’une longue série d’innovations digitales au profit du monde philanthropique.

A propos de Start it @KBC

Start it @KBC, le plus grand accélérateur de Belgique, soutient et promeut les entrepreneurs qui proposent des idées innovantes et des modèles commerciaux évolutifs. La communauté internationale de Start it @KBC rassemble, en réseau, plus de 1.200 start-up et scale-up qui se renforcent mutuellement par leurs expériences et leurs expertises.

Start it @KBC a vu le jour en 2014. L’accélérateur place les créateurs de start-up au centre de ses préoccupations et offre le programme complètement gratuit. Start it @KBC n’exige aucune prise de participation et leur demande simplement de poursuivre un objectif commun : jouer un rôle moteur au niveau de l’économie, de la société, de la diversité et de la durabilité.

Les hubs belges de Start it @KBC sont établis à Anvers, Bruxelles, Gand, Hasselt, Louvain et Courtrai. L’espace de coworking Start it @CBC est situé à Liège. Start it @KBC est également actif au niveau international avec des bureaux à Budapest, Gyor et Prague, et une présence à New York et Londres. Depuis 2017, Start it @KBC fait partie du Global Accelerator Network (GAN), un réseau exclusif pour les meilleurs accélérateurs du monde. Grâce à cette association, les start-up de la communauté bénéficient de nouvelles opportunités commerciales et de possibilités d’expansion à l’étranger, ainsi que de nombreux avantages auprès de partenaires technologiques partout dans le monde.

Start it @KBC noue des partenariats stratégiques avec de grandes entreprises afin de toujours mieux soutenir les start-up. Actuellement, les partenaires stratégiques de Start it @KBC sont Accenture et KBC. Depuis 2019, Start it X intègre par ailleurs les intrapreneurs de grandes entreprises au réseau de Start it @KBC. 

Les start-up désireuses de participer au programme d’accélération d’un an de Start it @KBC peuvent se porter candidates à tout moment de l’année via le site internet www.startit.be. Les start-up sélectionnées pourront bénéficier gratuitement d’opportunités de mentorat, de réseautage et d’espaces de coworking. 

Dossier de presse Start it @KBC

Les logos et les visuels de Start it @KBC

Start it @KBC
Sint-Pietersvliet 7
2000 Antwerpen