Cook4Chance : quand les start-ups bruxelloises se mobilisent pour l’intégration des réfugiés

BRUXELLES - Quand Meetsies, la plateforme où l’on peut rencontrer ses futurs amis en cuisinant et dînant ensemble, a rencontré Kiron, une ONG qui aide les réfugiés à avoir accès à l’enseignement supérieur – ils ont pensé immédiatement à rassembler résidents Bruxellois et nouveaux arrivants de différentes origines culturelles.                

Quelques mois plus tard, cette idée devient une réalité. Meetsies et Kiron lancent aujourd’hui l’initiative Cook4Chance pour aider les réfugiés à s’intégrer dans la société. Avec Cook4Chance, Meetsies et Kiron rassemblent les résidents de Bruxelles et les réfugiés lors de dîners privés à la maison. Ils lancent aujourd’hui un appel aux résidents Bruxellois afin d’organiser des dîners interculturels pour rassembler des fonds en faveur de l’éducation des réfugiés.

Ségolène Martin, cofondatrice de Meetsies, explique “Je souhaitais personnellement trouver un moyen de faire quelque chose pour les réfugiés, mais je ne savais ni quoi faire, ni comment faire. Quand j’ai rencontré Kiron, j’ai réalisé que Meetsies pouvait jouer un rôle pour l’intégration des réfugiés. Avec notre initiative Cook4Chance, ceux qui le souhaitent pourront organiser des événements Meetsies, rencontrer des personnes d’horizons culturels différents, et rassembler des financement pour l’éducation des réfugiés avec Kiron.”

Kiron et Meetsies souhaitent rassembler résidents bruxellois et réfugiés, afin qu’ils aient l’opportunité de se rencontrer et se connaître. Toute personne intéressée peut devenir un hôte Meetsies en postant un événement sur le site web de Meetsies www.meetsies.com (dîner, soirée jeux de société…). L’hôte peut demander à tous les invités une petite contribution financière (en moyenne 20/25€ pour un dîner) et reverser tout ou partie de cette contribution à Kiron, afin de soutenir un réfugié dans ses études. Les personnes intéressées peuvent réserver une place en ligne pour cette expérience interculturelle : les invités peuvent être des amis, des voisins, des réfugiés…

Juan David Mendieta de Kiron explique « Beaucoup de gens nous contactent et souhaitent savoir comment ils peuvent soutenir les réfugiés. Kiron vient juste de mettre en place une école de programmation (« CodeSchool ») afin d’aider les réfugiés à devenir programmeurs web. Nous nous sommes rendus compte que les réfugiés sont confrontés à un manque d’infrastructure et de matériel. C’est pourquoi les fonds qui seront rassemblés grâce aux hôtes des dîners Meetsies Cook4Chance seront utilisés afin d’acquérir du matériel informatique basique pour les réfugiés basés à Bruxelles pour poursuivre leur éducation en ligne. A chaque tranche de 400€, un réfugié pourra bénéficier d’un ordinateur et commencer à étudier. »

Nader, premier étudiant syrien qui vient de commencer la Code School, explique : « Nous n'avons rien, donc ce partenariat entre Meetsies et Kiron représente plus qu'une chance pour nous. Cela représente l'espoir. »

Certains dîners sont déjà annoncés sur le site Meetsies. Les personnes qui souhaitent organiser des dîners peuvent le faire dès aujourd’hui : fr.meetsies.com/kiron

Visuels : https://drive.google.com/open?id=0BxgjrAvibsNmR0tHRktJNnpLTUU

//////

Contact Presse

Ségolène Martin
Meetsies
sego@meetsies.com
+32 (0) 484 914 217

A propos de Meetsies

Vous êtes-vous déjà senti un peu perdu en traversant la Place du Luxembourg un jeudi soir? Le fait est que, dans une grande ville comme Bruxelles, nous sommes entourés de gens mais ce n’est pas facile de rencontrer de vrais amis. Les trois jeunes professionnels – Nik Subramanian, Ségolène Martin, Peter Heremans – qui ont lancé Meetsies mi-2015 recherchaient eux même un moyen de rencontrer de nouvelles personnes.

Ségolène, cofondatrice de Meetsies, explique: “Bien sûr, j’aime aller à des grosses soirée et bavarder avec plein de gens, mais je souhaite aussi rencontrer des personnes pour de vrai, et pouvoir parler avec elles autrement que ‘5 minutes dans un bar bondé’. Pour moi, rencontrer à la maison quelques personnes qui partagent mes intérêts  est la meilleure façon de faire connaissance...de façon non-superficielle!”

La plateforme de Meetsies, disponible à l’adresse www.meetsies.com , donne la possibilité d’organiser ou trouver une soirée culinaire, ou une soirée jeux de société, ou même une soirée pour célibataires. Toute personne intéressée peut devenir l’hôte d’une soirée.

Depuis le commencement de Meetsies, plus de 200 soirées à la maison se sont tenues à Bruxelles, rassemblant plus de 1200 personnes.

Zoë King, une expat autralienne, a maintenant rejoint l’équipe de Bruxelles. Elle explique : « Nous rassemblons tout simplement des gens qui vivent dans la même commune ou la même rue mais n’ont jamais eu l’occasion de se rencontrer auparavant. Beaucoup de gens commencent par être invités, et trouvent cela tellement chouette qu’ils souhaitent organiser leur propre événelent. Les personnes qui s’inscrivent ont un point commun : ce sont des gens ouverts d’esprit qui veulent vivre une expérience nouvelle ou étendre leur horizon social. »

Comment ça marche

En tant qu’hôte :

  • Vous définissez quelques jours en avance ce que vous souhaitez organizer, vous choisissez un pri, et vous annoncez votre événement sur www.meetsies.com;
  • Your guests pay on the website and present themselves on the D-Day.

En tant qu’invité :

  • Vous vous rendez sur www.meetsies.com pour regarder ce qui est prévu, et vous réservez en ligne;
  • Vous vous présentez le jour-J, vous rencontrez de nouvelles personnes, et vous passez un bon moment.

Les hôtes Meetsies se trouvent dans beaucoup de communes de Bruxelles et au delà: Ixelles, Uccle, Bruxelles, Schaerbeek, Woluwé-Saint-Pierre, Saint-Gilles, Molenbeek, Hoeilaart, Grimbergen.

Meetsies s’est aussi lance à Dublin il y a 3 semaines.

A propos de Kiron

L’Université Kiron est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, dont la mission est d'éliminer les obstacles pour accéder à l'enseignement supérieur pour les personnes déplacées. Les étudiants vont compléter les deux premières années de leur éducation en ligne et la troisième année sur place dans l'une de nos universités partenaires. Les cours que Kiron propose sont accrédités grâce à la coopération avec ces universités  partenaires. En vertu de ce concept, les réfugiés (i) peuvent étudier sans documents juridiques, (ii) ne doivent pas payer de frais de scolarité, (iii) peuvent profiter d’une capacité d'accueil assez grande afin de répondre à la demande de tous les étudiants intéressés, et (iv) bénéficient aussi des cours de langue.

Kiron a débuté en Allemagne et s’est étendu dans d’autres pays (Belgique en 2015). A travers l’Europe, Kiron compte 1250 étudiants.

Le principe général de Kiron

Les deux premières années d'études en ligne sont activées par Massive Open Online Courses et Small Private Online Courses (MOOCs & SPOCs). Ces cours proviennent à l'origine d'universités de classe mondiale comme Harvard, Stanford, le MIT et Yale, et sont déjà ouvertement accessibles à tous dans le Cloud via des fournisseurs comme EDX, Hasso Plattner Institut. Nous collaborons avec ces fournisseurs, utilisons leurs ressources libres d'accès de cours en ligne, et les combinons avec la dernière technologie de “e- learning” pour créer des modules d'études. Nos universités partenaires acceptent de valider les crédits déjà acquis par les étudiants pour leurs cours en ligne et leur donnent la possibilité d'accomplir leur dernière année sur le site du campus local.

La nouvelle « CodeSchool » Belge

Le Code School belge donne des cours professionnels en développement de logiciel. Ces cours ont comme objectif que les bénéficiaires s’intègrent sur le marché du travail. Cette initiative ne doit pas juste être comprise comme une réponse au manque de développeurs web, mais aussi comme une façon d’intégrer les réfugiés dans la société.

Après une année de formation, les étudiants se verront proposer des stages dans des entreprises informatiques partenaires de Kiron.

Après soumission et sélection de leur candidature, les réfugiés vont entreprendre un programme de formation consistant de 3 phases (4 mois d’étude, 4 mois de projet concret, 2 mois de stage).

Les 5 premiers étudiants ont commencé leurs études avec la CodeSchool mi-février 2016.

A propos de Start it @KBC

Start it @KBC, la première communauté de start-up de Belgique, soutient et promeut l’entrepreneuriat innovant et évolutif. Pionnier de la scène start-up en Belgique, Start it @KBC veut aussi avoir un impact positif sur l’économie et la société belges.

Chez Start it @KBC, les start-up bénéficient durant trois mois d’un solide programme d’accélération sur mesure. Pendant un an et demi, elles peuvent également compter sur les conseils et l’expertise de mentors, sur un large réseau et sur un espace de coworking. Start it @KBC optimalise continuellement son offre en cocréation avec les start-up.

Start it @KBC stimule en outre la fertilisation croisée (internationale) entre plus de 650 start-up et scale-up, mais aussi avec des investisseurs, des mentors expérimentés, des experts en différents domaines (technologie, ventes, affaires juridiques, marketing, communication…) et d’autres accélérateurs et incubateurs du monde entier. La communauté joue également un rôle d’avant-garde dans le domaine de la diversité et de l’entrepreneuriat féminin.

Start it @KBC mise aussi sur son internationalisation. A côté de ses hubs d’Anvers, Bruxelles, Gand, Hasselt, Louvain et Courtrai, la communauté est également implantée à Budapest et présente à New York. Depuis 2017, Start it @KBC fait partie du Global Accelerator Network (GAN), un réseau mondial qui rassemble 120 accélérateurs. Grâce à cette association, les start-up de la communauté bénéficient d’opportunités supplémentaires à l’étranger et d’avantages auprès de partenaires technologiques, pour plus d’un million de dollars.

Depuis 2017 également, les grandes entreprises ont la possibilité d’incuber et de développer les idées innovantes de leurs propres équipes start-up grâce au Corporate Incubation Program de Start it @KBC. Start it @KBC les aide ainsi à transformer ces idées en opportunités commerciales à part entière. 

Start it @KBC a vu le jour en 2014 comme partenariat entre Accenture, Cronos Groep, Flanders DC, Imec, joyn, KBC, Mobile Vikings, Telenet Kickstart et d’autres partenaires académiques locaux. 

Les start-up peuvent se porter candidates à tout moment de l’année via le site internet www.startit.be. Deux fois par an, les fondateurs des start-up sélectionnées ont la possibilité de défendre leur idée devant un jury professionnel. Les plus convaincants feront partie d’une nouvelle promotion et entameront un nouveau parcours entrepreneurial au sein de la communauté. 

Plus d'infos sur www.startit.be
Pour les logos et les visuels de Start it @KBC : startitkbc.prezly.com/medi
Dossier de presse Start it @KBC

Start it @KBC
Sint-Pietersvliet 7
2000 Antwerpen